Les spécialités de la ville de Nantes

la ville de Nantes

En se rendant à Nantes, cette célèbre ville de la France, peu de personnes pensent à la gastronomie. Pourtant, de nombreuses spécialités culinaires font la popularité de la Cité des ducs. La cuisine nantaise, de nombreuses personnes en raffolent. Quels sont alors ces bons petits plats qui font d’un séjour à Nantes, un instant unique ?

La succulente mâche nantaise

Depuis le 19e siècle déjà, la Loire-Atlantique est la région concernée par la culture de la mâche nantaise. Il s’agit en fait d’une culture d’autoconsommation. Cet ingrédient spécial à Nantes est utilisé pour concocter de nombreuses recettes dont le délicieux velouté de mâche qui présente l’avantage d’être vitalisant. Il ne s’agit pas seulement d’un plat. En effet, cette spécialité est également prisée pour ses propriétés anti-stress. Pour l’accompagner, rien de tel qu’une salade de saison bien goûteuse et le tour est joué. Il est à noter que cette mâche se mélange aisément avec divers autres ingrédients dont le vinaigre de vieux vin ou encore l’huile de noix pour un tout absolument appétissant. D’autres informations sont disponibles ici.

Essayer le Berlingot à Nantes

Cette friandise est confectionnée à Nantes depuis le 19e siècle également. Il est impensable de faire du tourisme à Nantes sans savourer ces petites sucreries. La recette aurait été découverte par une cantinière des armées du Consulat. Le berlingot nantais est en fait un sucre cuit et façonné de manière à le laisser prendre une morphologie de tétraèdre. Le boudin en sucre sera découpé en fin de cuisson. À la seconde cuisson, il acquerra sa forme particulière. Il est caractérisé par son doux parfum. D’ailleurs, il est envisageable de choisir entre quelques saveurs proposées sur le marché. Ce sont notamment l’orange, la menthe, le citron, le café, l’anis, le chocolat, la cerise des Monts de Venasque, le melon, la pomme, le cola, et même le carambar. Il ne faut point confondre le berlingot nantais avec celui de Carpentras qui est bien plus petit.

Les rigolettes nantaises et le muscadet

Ce sera en 1902 que Charles Bohu marchand de berlingots prend la décision d’apporter quelques modifications à la recette. Il a cherché à créer une nouvelle confiserie qui portera le nom de « rigolette ». Cette dernière est bien plus tendre que le berlingot. En l’espèce, il s’agit d’une coque faite de sucre cuit renfermant de la marmelade de fruit. Cette petite gourmandise fut commercialisée dans le magasin de Bohu au 26 rue de la Marne. Actuellement, la devanture de ce magasin est bien connue de tous les nantais. Pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas se laisser tenter par la rigolette au chocolat praliné ou par celle au goût subtil de caramel au beurre salé, un vrai régal pour les gourmands.

Après les petites douceurs, Nantes invite à trinquer avec son fameux muscadet. C’est un vin blanc AOC. Il est surtout produit en Loire-Atlantique. Il est recommandé pour accompagner un bon plateau de fruits de mer. Ce vin vient d’un cépage hors du commun connu sous le nom de « Melon de Bourgogne ». Il est conseillé de le boire 3 ans après sa récolte pour profiter de toutes ses saveurs. Il fut un temps où ce vin n’avait guère été apprécié pour sa qualité inférieure. À ce jour, le muscadet séduit à nouveau les palais. Ce qui a été rendu possible grâce aux vignerons qui ont travaillé d’arrache-pied sur la qualité du produit. Le style du vin se voit même modifié. Aussi, il est maintenant caractérisé par des notes de fruits confits qui ne laissent pas les papilles indifférentes.

Le curé et le canard nantais

Selon l’histoire, un curé fut de passage à Saint-Julien-de-Concelles au 19e siècle. Il fit alors la rencontre de Pierre Hivert et d’un commun accord, ils prirent la décision de créer un fromage prenant une forme carrée. Ce dernier pris le nom de « régal des gourmets ». Un peu plus tard, ce produit assez fort en termes de saveur et au lait cru fut rebaptisé « Fromage du curé » pour être juste appelé « curé nantais » par la suite. À ce jour, il est toujours produit en Pornic. C’est un produit qu’il faut absolument goûter lors d’un saut dans la ville de Nantes. Il est adulé lorsqu’il est chaud et également quand il fond dans un superbe burger ou bien dans un croustillant.

Une autre spécialité de Nantes, en france est le « canard nantais ». Elle est aussi connue sous l’appellation de « Canard de Challans ». La renommée de cette gourmandise va bien au-delà des tables de Nantes. Le canard dont il est ici question est caractérisé par une belle chair bien fine. Il serait élevé en plein air. À l’origine, le canard viendrait d’un croisement entre celui de Rouen couplé à un canard sauvage. Il est préconisé de savourer cette recette avec une délicieuse sauce au vin de muscadet et quelques pommes. Un repas que personne n’est prêt d’oublier lors d’un passage à Nantes.